Menu

Maladie de Lapeyronie
  01 42 77 14 53

Impuissance - Impuissance et cancer de la prostate

Auteur : Docteur Marc Galiano - Date de dernière mise à jour : 9 Novembre 2012

Pourquoi a t-on des troubles de l’érection après avoir été traité d’un cancer de la prostate ?

La prostate est une glande qui se trouve à la sortie de la vessie; elle repose sur le rectum.
La prostate a 2 fonctions principales : elle sécrète des enzymes et molécules indispensables à la reproduction. Elle joue un rôle pour piéger les bactéries et ainsi protéger les testicules d’une infection.
Les nerfs qui permettent d’avoir une érection sont en contact plus ou moins étroit avec le dessous et les cotés de la prostate. C’est pour cette raison que toutes les techniques qui visent à traiter l’ensemble de la prostate (chirurgie, curiethérapie, radiothérapie, ablatherm et cryothérapie) ont un retentissement plus ou moins important sur l’érection.

Il existe 3 mécanismes principaux qui peuvent expliquer votre incapacité totale ou partielle à retrouver des érections après un traitement pour cancer de la prostate (ablation, irradiation, cryothérapie).

- l’atteinte physique des nerfs érecteurs. Les nerfs passent au contact de la prostate à sa partie postérieure et latérale.
Vous comprenez que lorsque l’on retire la prostate (même avec le plus grand soin et la plus grande précision) ces nerfs peuvent être abîmés ou volontairement coupés par votre chirurgien pour éviter de laisser du cancer à l’intérieur.
Vous comprenez également que les rayons ou la cryothérapie peuvent déborder de la prostate et léser les nerfs érecteurs. En conséquence, l’influx entre le cerveau et la verge est coupé et il n’y a donc plus d’érection.

- la fuite veineuse : votre verge se remplit de sang mais celui-ci ne reste plus piégé dans les corps caverneux. Par conséquent l’érection manque de fermeté ou disparaît aux changements de position (le plus souvent lorsque l’on passe en position allongée), un peu comme si le joint d’étanchéité ne fonctionnait plus.
Quel type de traitement ?

- le retentissement psychologique de la maladie. Trop souvent négligé ou minoré par le patient et le médecin, l’impact psychologique du cancer de la prostate est important. En effet l’angoisse est importante car il vous faut gérer dans un temps court le choix du traitement, les conséquences de celui-ci, votre travail, votre famille. Cette situation de stress est responsable de la sécrétion par votre organisme de molécules qui diminuent voir empêchent l’érection et la libido.

Ces 3 mécanismes peuvent être impliqués en importance variable en fonction de chaque patient et du traitement choisi pour traiter votre cancer de la prostate.

Que faire pour retrouver des érections après une prostatectomie radicale?

Un traitement vous sera proposé par votre urologue qui facilitera la récupération et vous permettra d’avoir une sexualité à verge rigide.
Les protocoles classiques de ré oxygénation des corps caverneux après prostatectomie radicale comprennent des injections intra caverneuses 2 à 3 fois par semaine, des IPDE5 à petites doses tous les 2 jours jusqu’à la reprise normale des érections et l’utilisation quotidienne du vacuum. La récupération se fait en moyenne en 2 ans.
Au delà de ce temps, si la récupération ne s’est pas produite, il y a très peu de chance pour que cela revienne.

YOUTUBE

Présentation du Docteur Marc Galiano


Prendre rendez-vous

17 RUE DE CHATEAUDUN
75009 PARIS

tél : +33 (0)1 42 77 14 53