Menu

Maladie de Lapeyronie
  01 42 77 14 53

Maladie de Lapeyronie - Définition

Auteur : Docteur Marc Galiano - Date de dernière mise à jour : 30 Novembre 2012

Qu’est ce que la maladie de Lapeyronie ?

Un peu d’histoire…

Vers 1550 Falloppio, anatomiste italien, décrit pour la première fois des déformations acquises de la verge.

Vers 1743, donc 200 ans plus tard, François Gigot de La Peyronie, chirurgien du roi louis XV,  donne son nom à cette pathologie qu’il décrit comme « des tumeurs dures du corps caverneux qui ressemblent à des espèces de noeuds ou de ganglions ». Il précise que « lorsque cela arrive, la verge n’est point droite dans l’érection, elle est au contraire pleine de bosses qui la courbent et la défigurent ».

En 1947 Losley est le premier à décrire une technique d’ablation de plaque de l’albuginée. Il faut attendre 1966 pour que Nesbit décrive sa technique de redressement de la verge par plicature de l’albuginée et en 1973 Horton publie les premières excisions greffes dans la maladie de Lapeyronie

 Dans les années 1990, la prévalence (fréquence d’apparition) de la maladie de lapeyronie avait été estimée à 0,4% avec un début d’apparition vers l’âge de 53 ans. Cette maladie, très peu connue, n’a donc intéressé ni les chercheurs ni les médecins. 

Ce n’est que 10 ans plus tard, vers les années 2000-2005 que les études épidémiologiques ont révélé que la prévalence de cette maladie avait été très largement sous estimée puisqu’elle toucherait en fait entre 3,2 à 8,9% de la population masculine. Le risque d’apparition de la maladie augmenterait avec l’âge puisqu’elle est estimée à 7% après 50 ans. Mais la maladie de Lapeyronie touche également des hommes jeunes, dès 25 ans et elle doit être systematiquement recherchée en cas de signes cliniques évocateurs.

  • Lapeyronie : pénis courbé
    Lapeyronie : pénis courbé
  • Lapeyronie : pénis courbé
    Lapeyronie : pénis courbé
  • Lapeyronie : pénis courbé
    Lapeyronie : pénis courbé
  • Lapeyronie : pénis courbé angle 90°
    Lapeyronie : pénis courbé angle 90°
  • Lapeyronie : pénis courbé
    Lapeyronie : pénis courbé
  • Lapeyronie : pénis courbé
    Lapeyronie : pénis courbé
  • Lapeyronie : pénis courbé dorsale et latérale
    Lapeyronie : pénis courbé dorsale et latérale
  • Lapeyronie : pénis courbé angle 60°
    Lapeyronie : pénis courbé angle 60°
  • Lapeyronie : pénis courbé angle 80°
    Lapeyronie : pénis courbé angle 80°
  • lapeyronie : penis courbé angle 60°
    lapeyronie : penis courbé angle 60°
  • Lapeyronie : penis courbé angle 40°
    Lapeyronie : penis courbé angle 40°
  • Lapeyronie : pénis courbé en sablier
    Lapeyronie : pénis courbé en sablier
  • Lapeyronie : pénis courbé en sablier
    Lapeyronie : pénis courbé en sablier
  • Lapeyronie : pénis courbé en sablier
    Lapeyronie : pénis courbé en sablier
  • Lapeyronie : pénis courbé vers le bas
    Lapeyronie : pénis courbé vers le bas
  • Lapeyronie : pénis courbé vers le bas
    Lapeyronie : pénis courbé vers le bas
  • Lapeyronie :  pénis courbé vers le bas
    Lapeyronie : pénis courbé vers le bas
  • NextGen scrollGallery2 thumbnailCourbure dorsale (vers le haut)
  • NextGen scrollGallery2 thumbnail
  • NextGen scrollGallery2 thumbnailCourbure dorsale (vers le haut)
  • NextGen scrollGallery2 thumbnailCourbure dorsale (vers le haut)
  • NextGen scrollGallery2 thumbnailCourbure dorsale (vers le haut)
  • NextGen scrollGallery2 thumbnailCourbure dorsale (vers le haut)
  • NextGen scrollGallery2 thumbnailCourbure dorsale et latérale (vers le haut)
  • NextGen scrollGallery2 thumbnailCourbure dorsale (vers le haut)
  • NextGen scrollGallery2 thumbnailCourbure dorsale (vers le haut)
  • NextGen scrollGallery2 thumbnailCourbure dorsale (vers le haut)
  • NextGen scrollGallery2 thumbnailCourbure dorsale (vers le haut)
  • NextGen scrollGallery2 thumbnailDéformation en sablier complexe
  • NextGen scrollGallery2 thumbnailDéformation en sablier complexe
  • NextGen scrollGallery2 thumbnailDéformation en sablier complexe
  • NextGen scrollGallery2 thumbnailCourbure ventrale (vers le bas)
  • NextGen scrollGallery2 thumbnailCourbure ventrale (vers le bas)
  • NextGen scrollGallery2 thumbnail Courbure ventrale (vers le bas)

 La maladie évolue en deux phases. La première, est une phase inflammatoire aigue, le plus souvent douloureuse, caractérisée par l’apparition ou non d’un nodule de la verge. La seconde, est une phase chronique séquellaire caractérisée par une déformation de la verge en érection (cf photos).

Aujourd’hui il est admis que le mécanisme principal de l’apparition de la maladie de La Peyronie est lié à un traumatisme de la verge ou à des microtraumatismes répétés de l’albuginée lors des rapports sexuels notamment. La maladie de La Peyronie est due à une fibrose localisée de la tunique albuginée secondaire à une réaction auto-immune de l’organisme.

YOUTUBE

Présentation du Docteur Marc Galiano


Prendre rendez-vous

17 RUE DE CHATEAUDUN
75009 PARIS

tél : +33 (0)1 42 77 14 53