Menu

Maladie de Lapeyronie
  01 42 77 14 53

Cancer de la prostate - Diagnostic

Auteur : Docteur Marc Galiano - Date de dernière mise à jour : 18 novembre 2018

Diagnostic du cancer de la prostate 

 

PSA = le premier marqueur de cancer de prostate 

A quel âge faut-il faire doser son PSA ?

Il est important de faire doser son PSA à partir de 55 ans par une prise de sang annuelle. 

En cas d’antécédents familiaux de cancer du sein ou de cancer de la prostate, il est nécessaire de faire doser chaque année le PSA dès 45 ans. 

L’augmentation du PSA de plus de 0,3 ng/an ou l’augmentation rapide du PSA nécessite une consultation avec un urologue. 

Un PSA supérieur à 4 ng doit vous amener à consulter un urologue. 

 

L’IRM de la prostate multiparamétrique 

 

L’IRM de la prostate est réalisée en cas de suspicion de cancer de la prostate. 

Elle permet à un radiologue habitué à l’interprétation des images de guider le geste avant la biopsie (biopsies en fusion d’images).  

Une fois le diagnostic établi l‘IRM de la prostate permet d’obtenir une topographie précise du cancer dans la prostate et ainsi de déterminer les rapports anatomiques entre le cancer et la capsule, et entre le cancer et les nerfs érecteurs. Enfin l’IRM de prostate permet de déterminer si il existe une extension du cancer en dehors de la prostate, à proximité ou dans les ganglions pelviens. 

 

Le dosage de l’index PHI

En cas d’IRM et de toucher rectal normaux et d’une augmentation persistante du PSA, on peut proposer le calcul de l’index PHI qui comprend un dosage du PSA total, libre et du pro-PSA.

Plus l’index PHI est élevé et plus le risque de cancer de la prostate est important.

Ce test est non remboursé.

 

Les biopsies de la prostate 

Elles permettent au médecin anatomo-pathologiste de faire le diagnostic du cancer de la prostate.

Les biopsies de la prostate permettent de déterminer le type de cancer (90% des tumeurs de la prostate sont des adénocarcinomes), le volume du cancer, et surtout le degré d’agressivité par le score de Gleason.

 

En cas de biopsies prostatiques négatives et de persistance de l’élévation, du PSA on peut proposer avant une nouvelle série de biopsies un PCA3.  

 

Le PCA3 

 

Le PCA3 est de l’ARN du cancer de la prostate qui est dosé dans les urines après un massage prostatique.

Un score supérieur à 35 semble être le seuil retenu en faveur d’un cancer de la prostate.

Ce test est non remboursé.

 

CLASSIFICATION TNM DU CANCER DE LA PROSTATE / CF SCHEMA

Classification TNM ou histologique

T : Tumeur primitive

T1 : Tumeur non palpable ou non visible en imagerie

  • T1a<5 % du tissu retiré
  • T1b > 5 % du tissu retiré
  • T1c : découverte par élévation du PSA et réalisation de biopsies positives
  •  

T2 : Tumeur limitée à la prostate (apex et capsule compris)

  • T2a : Atteinte de la moitié d’un lobe ou moins
  • T2b : Atteinte de plus de la moitié d’un lobe sans atteinte de l’autre lobe
  • T2c : Atteinte des deux lobes
  •  

T3 : Extension au-delà de la capsule

  • T3a : Extension extra-capsulaire
  • T3b : Extension aux vésicules séminales
  •  

T4 : Extension aux organes adjacents (col vésical, sphincter urétral, rectum, paroi pelvienne) ou tumeur fixée à la paroi pelvienne

 classification tnm - cancer de la prostate

Classification D’amico ou clinico-biologique

  Faible risque (a) Risque intermédiaire Haut risque (b)
Stade clinique < T2a T2b T2c-T3a
Score de Gleason et < 6 ou 7 ou > 7
PSA sérique (ng/ml) et < 10 ou >10 et < 20 ou > 20

 

 

EnregistrerEnregistrer

YOUTUBE

Présentation du Docteur Marc Galiano


CABINET MEDICAL

17 RUE DE CHATEAUDUN
75009 PARIS